LE PROJET Me.R

Le projet ‘Méditerranée en réseau’ est financé par le Programme Italie-France Maritime 2007-2013 et il a l’ambitieux objectif de contribuer au renforcement et à la croissance de la compétitivité des entreprises du territoire transfrontalier, plus précisément des régions : Corse et Provence-Alpes-Côte d’Azur pour la France et Ligurie, Toscane et Sardaigne pour l’Italie. Les filières prioritaires d’intérêt sont: le tourisme innovant et durable, les biotechnologies «bleues et vertes» et les énergies renouvelables « bleues et vertes ».

De façon concrète, le projet vise à promouvoir et à faciliter la coopération et la création de partenariat binational entre les entreprises intéressées à se joindre en réseau afin d’élargir leurs affaires et ouvrir de nouveaux marchés.

En détail, Me.R est structuré en trois phases principales :

PHASE I – Analyse comparative des réglementations en vigueur – française et italienne – dans le domaine de contrats de réseau et d’entreprise et de contrats similaires; élaboration de lignes directrices pour les entreprises intéressées à formaliser leurs modalités de coopération aussi transnationales.

Phase II – Animation des territoires visant à cataloguer soit les compétences soit les besoins, y compris dans le domaine de la formation des entreprises et à identifier les parcours possibles de partenariat dans les trois filières : Interviews avec les porteurs d’intérêt (associations professionnelles, incubateurs, centres de recherche, etc.), visites, entretiens et questionnaires auprès des entreprises potentiellement intéressées à la coopération transfrontalière; 12 ateliers thématiques destinés aux entreprises des divers secteurs d’intérêt.

PHASE III – Création et mise en œuvre des réseaux à travers une série coordonnée d’actions de scouting, audit, coaching en entreprise : environ 30 rencontres avec des entreprises associées pour une évaluation plus précise des idées de projet. Réalisation d’une base de données (accessible aussi sur le site web) d’au moins 200 entreprises ventilées par filière et secteur. Sélection d’environ une cinquantaine d’entreprises, sur la base des résultats des phases précédentes et des idées de projets envisagées et en raison de leur intérêt concret à former des coopérations transfrontalières. Elles sont accompagnées dans cette phase afin de les aider à examiner d’une façon approfondie leurs idées, à vérifier les plans stratégiques, les nécessités et les besoins.

Formation / orientation au travail en réseau pour les entreprises intéressées (deux modules de 8 heures). Coaching des entreprises sélectionnées bénéficiant du soutien de l’infrastructure présente dans les territoires: plus précisément, 10 accompagnement de type coaching pour des entreprises / groupes d’entreprises volontaires ayant pour objectif ultime de faciliter le partenariat et la formalisation de 10 nouveaux accords de coopération, y compris à un niveau transfrontalier.